Faire respecter les règles de la maison

TABLEAU DES REGLES DE LA MAISON

Comment se faire respecter et faire respecter les règles de la maison à votre enfant et lui faire appliquer vos consignes sans douleur, sans cri, sans punition?

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE GUIDE GRATUITEMENT.

Transcription de la vidéo.

Envie d’être écoutée par vos enfants ? 

Comment faire en sorte que notre enfant respecte les règles de la maison?

 

Imaginez, votre enfant est poli, il vous aide, il fait ce que vous lui demandez sans que vous ayez à le répéter 10 fois.

Seulement voilà, pour le moment, on en est loin

Vous répétez surement jour après jour à votre enfant de ne pas faire telle ou telle bêtise mais à chaque fois, il recommence et ça vous rend chèvre pourtant vous avez bien remarqué que votre enfant n’est pas comme ça partout et qu’avec certaines personnes cela se passe mieux.

En fait, le problème c’est qu’en tant que parent on a pas idée qu’il y a pourtant des techniques de discipline positive extrêmement efficaces.

TABLEAU DES REGLES DE LA MAISON

Voyons ensemble 8 techniques pour arriver à se faire respecter et que notre enfant respecte les règles.

1-Établir les règles

On reproche souvent à nos enfants de ne pas avoir respecté les règles, de ne pas avoir obéi. (Préférons coopérer…)

Le problème vient souvent du fait que l’on considère comme acquis que nos enfants connaissent les règles que l’on a définies pour eux.

En fait il n’en est rien, pour un enfant tout s’apprend.

Expliquez donc à votre enfant quelles sont les règles qu’il doit respecter et pourquoi il doit les respecter.

Une règle est d’autant mieux respectée qu’elle est acceptée parce que l’enfant en comprend les enjeux.

De la même façon que les lois de notre pays sont écrites noires sur blanc afin de leur procurer un statut intangible, un statut« sacré », écrivez les règles de la maison dans un endroit facilement accessible, par exemple(ajoutez-y des pictogrammes, des images pour les enfants les plus jeunes).

2- Comment avoir  des règles efficaces ?

Les règles de la maison doivent respecter 6 principes afin d’être respectées .

Les règles seront :

Elaborées avec les enfants. 

Si les règles sont fixées une à une  avec les enfants, les enfants comprennent le contexte d’élaboration qui les rend nécessaire. Par exemple, si votre enfant sort régulièrement tous ses jouets sans les ranger, vous allez vous retrouvez avec un gigantesque bazar dans sa chambre.

A ce moment, c’est l’heure d’élaborer la règle avec l’enfant sous forme de brainstorming:

Comment on pourrait faire pour que ta chambre soit rangée quand tu as fini de jouer ? Les enfants ont beaucoup d’imagination ! Et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais on a tendance à préférer les idées quand elles viennent de nous. Pas vrai ?

Cohérentes.

Evidemment, pour qu’une règle soit respectée, il faut qu’elle soit cohérente pour tous les membres de la famille qui doivent aussi la respecter. En effet, inutile de dire à son enfant qu’il ne doit pas taper sa petite soeur et dire avec des mots sa frustration, si nous en tant que parent on le tape.

Claires et concises.

Les règles sont à répéter au quotidien car c’est le meilleur moyen pour l’enfant de les intégrer. Le problème c’est que la répétition peut se révéler longue et fastidieuse. C’est pourquoi il est préférable de raccourcir au maximum les consignes pour qu’elles soient rapides à répéter et pas lassantes.  Un seul mot peut suffir: chaussures. Bouchon. Lavage des dents…

Expliquées à l’avance.

Si on veut que notre enfant agisse de la bonne façon au moment voulu, il faut évidemment qu’il y soit préparé. C’est pourquoi il est indispensable de pratiquer l’anticipation afin d’expliquer à notre enfant comment il devra se comporter afin que tout se passe au mieux.

Adaptées à leur âge.

Evidemment, on doit adapter certaines règles selon l’âge de l’enfant. On donne la main dans la rue à un enfant de 4 ans, mais pas à un enfant de 12 ans.

On peut laisser un enfant de 12 ans se coucher un peu plus tard que son petit frère.

Prévoir des  conséquences logiques ou réparations.

Notre enfant ne parvient pas respecter les règles du premier coup. C’est normal. Mais il est indispensable de limiter la reproduction du comportement inadéquat. C’est la raison pour laquelle on peut mettre en place des actes de réparation décidées par l’adulte. (appelées conséquences logiques par Jane Nelsen dans son guide la discipline positive)

Par exemple: On range les Kaplas jusqu’à ce que tu sois d’accord pour jouer avec doucement. (Sans les lancer …)

Je suis obligé de tenir la main jusqu’à ce que tu sois prêt à marcher à côté de moi dans la rue…

Il faut faire preuve d’inventivité ! L’important est que la conséquence soit reliée à l’erreur commise, respectueuse et raisonnable.

Des exemples de règles efficaces pour la maison

  • On prépare ses vêtements la veille pour le lendemain.
  • Tout le monde participe au rangement et au ménage. (aspirateur, rangement, vaisselle…)
  • Un jouet sorti sera rangé avant d’en prendre un autre.
  • On ne tape pas, on dit avec des mots.
  • On a le droit d’exprimer sa colère mais on n’insulte pas et on ne critique pas l’autre.
  • On peut regarder un dessin animé par semaine le weekend.
  • On range ses chaussures dans le placard quand on arrive…

2-Faire référence aux les règles

Faites-y référence dès qu’il y a lieu.

Le plus simple pour commencer est de les écrire une par une dès que vous en ressentirez le besoin.

Une fois, que vous aurez atteint l’ensemble de règles nécessaires selon vous, faites une belle mise en page parce que ces règles resteront toujours accrochées et la famille s’y référera souvent.

Ne considérons pas qu’il suffise d’une fois pour apprendre une règle, enseigner, éduquer, c’est répéter, c’est soutenir, c’est renforcer.

Afin d’encourager un bon comportement, il est facile de le renforcer positivement avec un compliment.

Mais que faut-il faire lorsque malgré son éducation au respect d’une règle votre enfant continue à ne pas la respecter ?

Alors, pour faire cesser un comportement inadapté, il y a de nombreuses possibilités graduées :

On en arrive à la

3-Dire non parce que … 

Dites « non, tu ne peux pas parce que » dites-le: sans culpabiliser. Notre enfant doit savoir que les refus font partie de la vie.

Il faut apprendre à notre enfant à accepter des refus motivés, des refus expliqués à ses demandes.

De la même façon, si notre enfant nous voit dire non d’un ton assuré, eh bien il pourra également apprendre à se positionner clairement et à s’affirmer.

4-Reporter l’activité qui pose problème.

Si l’enfant ne se comporte pas de la façon attendue, on peut lui dire : « Tu auras le droit de faire ceci quand tu sauras faire cela »

Par exemple, si notre enfant joue avec ses Kaplas et les jette malgré qu’on lui ait demandé de ne pas le faire on lui dira :

« Tu ranges les Kaplas, tu auras le droit d’y jouer quand tu arriveras à y jouer sans les jeter. »

5-Anticiper sur le déroulement de la journée

Est-ce que vous avez remarqué que les difficultés reviennent toujours aux mêmes moments, dans les mêmes situations ?

Alors une technique facile est d’anticiper en mettant en projet son enfant.

Par exemple, avant d’aller au parc vous savez que vos enfants ont des difficultés à vouloir le quitter. Vous allez donc les prévenir avec des mots positifs de comment cela va bien se passer.

Vous pouvez dire: Réunion pour parler du programme de la journée
« Nous allons aller au parc 15 minutes, vous allez profiter du toboggan et de la balançoire puis on retournera calmement à la maison pour prendre la douche.

Quand je verrai sur ma montre que ce sera l’heure, je vous préviendrai que ce sera le moment d’y aller.

(Vous pouvez aussi prévoir une alarme sur votre téléphone si vous vous sentez plus à l’aise en laissant la responsabilité du temps à votre téléphone par exemple)

Si on ne dit pas à l’avance à notre enfant comment il doit se comporter et quelles sont les règles de la maison et bien c’est lui qui choisira…

6- Soyez à l’écoute de ses besoins.

En fait, parfois un enfant ne se comporte pas bien tout simplement parce qu’il s’énerve parce qu’il a soif, qu’il a faim, qu’il s’ennuie ou qu’il aimerait qu’on fasse attention à lui.

Pour nous adultes, on peut satisfaire de façons autonomes nos besoins, mais nos enfants se manifestent parfois en pleurant, en gémissant ou en faisant des bêtises pour obtenir ce qu’ils veulent.

Il faut qu’on leur apprenne à exprimer leur besoin avec des mots : Papa, Maman est ce que je peux …. S’il te plaît ? etc., etc.

7-Proposez des activités alternatives

Parfois, ce que notre enfant souhaite est inacceptable pour nous pour plein de raisons que notre enfant ne comprend pas.

Il suffit quelquefois de trouver une solution alternative pour occuper notre enfant à une autre activité qui lui permette de respecter les règles de la maison.

8-Savoir écouter sa frustration

Selon son âge votre enfant se mettra souvent en colère ou à pleurer de tristesse parce qu’il n’aura pas eu ce qu’il voulait.

S’il n’y a pas de solutions acceptables pour vous à son problème, dites- lui que vous comprenez ce qu’il ressent mais que vous n’êtes pas d’accord et pourquoi.

Voilà maintenant vous avez déjà quelques pistes pour faire respecter les règles de la maison à votre enfant, il suffit d’appliquer ces petites techniques au quotidien.
Je vous mettrai d’ailleurs un résumé sous la vidéo.

Envie d’être écoutée par vos enfants ? 

Surtout, si vous avez des expériences à apporter ou des astuces à partager, faites-le dans les commentaires s’il vous plait.

Si vous avez aimé cette vidéo, dites-le-moi en cliquant sur le pouce en l’air et surtout, partagez-la si vous pensez que ça pourrait aider d’autres personnes qui essaient de faire mieux respecter les règles à leur enfant en ce moment.

Juste avant de partir vous êtes libre de télécharger gratuitement mon guide du parent bienveillant.

Et vous, connaissez-vous aussi parfois des difficultés à faire appliquer les règles de la maison ?

Vous en voulez + comme ça? Dites ci-dessous si avez aimé ce contenu !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud accompagne les parents qui souhaitent vivre une parentalité épanouie. Il est l'heureux papa de deux enfants de 12 et 7 ans. Il a également dans sa classe de maternelle 27 élèves de 4 à 5 ans !

6 Comments

  1. Bomjour,

    En effet la règle 8 est importante, car l’enfant à besoin d’être entendu et compris et rassuré plus que le chocolat qu’il a réclamé ou le temps plus long au parc .
    Il est important de le laisser s’exprimé sans tout fois tolérer que sa déborde en coup de pied , ou crachats, ou tout autre forme de violence , car à mon avis il sera le premier à souffrir de ce comportement et le rendra plus anxieux que les parents.

    C’est pas facile d’être parents car tout les enfants reagissent à leur façon, et sa peut prendre un certain temps pour connaître les besoins de l’enfant même quand il parle .

    Nous même adultes parfois on arrive pas a mettre des mots sur ce qu’on ressent et on est soit triste soit de mauvais poile , donc ont vas pas demander un petit bonhomme haut comme trois pomme d’arrêter et de dire une bonne fois pour toutes ce qui ne vas pas .

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voici comment être écouté par ses enfants sans avoir à crier :
En complément, vous recevrez un conseil quotidien concret et efficace. Désinscription d'un clic !
Voici comment être écouté par ses enfants sans avoir à crier :
En complément vous recevrez ma meilleure astuce quotidienne. Désinscription d'un clic !