Mon enfant subit des moqueries

La leçon  simple mais puissante anti moqueries de ce papa pour son fils a aussi beaucoup à enseigner aux parents. Ce père de l’Arizona a compris que quand il s’agit d’aider, il est bon de dire que tout le monde fait face aux moqueries .

Le simple message d’un père à son fils au sujet des moqueries devient viral en raison de la façon douce mais un peu révolutionnaire dont il a géré un incident qui a contrarié l’enfant de 9 ans.

La vidéo Facebook du père Isaac Irvine, de Gilbert, en Arizona, a été visionnée plus de 130 000 fois au moment d’écrire ces lignes.

Dans l’adorable clip de trois minutes, Bodi, le fils d’Irvine, raconte qu’il a été intimidé parce qu’il avait les cheveux longs, et que d’autres enfants lui ont dit qu’il ressemblait à une fille.

 

Tout d’abord, Irvine dit à son fils qu’il pense que ses cheveux sont plutôt géniaux, ce qui est émouvant mais plutôt normal pour un parent .

Mais ensuite, il demande à Bodi de lui dire pourquoi il a décidé d’avoir les cheveux si longs.

“Je veux en faire don”, explique le garçon.

 

Mais malgré sa noble raison, Bodi ajoute que le fait d’être moqué pour ses beaux cheveux l’a rendu “triste”.

C’est alors qu’Irvine le barroudeur tatoué admet quelque chose de vraiment puissant et aidant à son fils ; quelque chose que beaucoup de parents peuvent ne pas penser ou oser dire à leurs enfants :

“On se moque de papa aussi parfois.”

Whoua !  La révélation personnelle de son père, aide Bodi à réaliser qu’il n’est pas le seul à être victime de moqueries et d’intimidation.

Et qu’en partageant son histoire, il peut aider d’autres enfants qui pourraient aussi être aux prises avec les moqueries ou le harcèlement .

Comment faire face aux moqueries

À la fin de la vidéo touchante, Bodi dit qu’il croit qu’être différent est une bonne chose, parce que cela signifie que vous pensez différemment des autres personnes.

Et ça fait pleurer son  père tatoué et dur (et nous !).

Fait intéressant, Irvine a dit à CBS News qu’il n’avait pas prévu que la vidéo soit rendue publique.

Mais il est ravi si cela peut aider d’autres parents à faire face au problème de l’intimidation lorsqu’il s’agit de leurs enfants, en leur disant :

” J’espère qu’ils seront inspirés d’être transparents avec leurs enfants sur leur propre vie.

Quand on entend dire que quelqu’un à l’école a été méchant, il est naturel de se tourner vers l’école pour le résoudre.

Ou de dire à vos enfants que vous allez aider votre enfant à le  résoudre.

Si j’avais fait ça,dit Irvin j’aurais l’impression que je priverais Bodi d’une importante leçon de vie.

Il est plus fort qu’il ne le pense et il peut résoudre ça tout seul.”

De mon côté je pense que si les enfants nous parlent de leur souffrance, c’est qu’ils ont besoin de notre soutien et de nos conseils.

Il ne s’agit pas de voler leur expérience de vie mais de les aider à se questionner sur les solutions à utiliser pour résoudre leurs problèmes.

 

En ce qui concerne la protection des enfants, si l’enfant n’obtient pas d’apaisement en utilisant les mots, il revient aux parents d’en avertir ceux qui sont garants de la sécurité et de l’éducation à l’école. Les professeurs.

Vous en voulez + comme ça? Dites ci-dessous si avez aimé ce contenu !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud accompagne les parents qui souhaitent vivre une parentalité épanouie. Il est l'heureux papa de deux enfants de 12 et 7 ans. Il a également dans sa classe de maternelle 27 élèves de 4 à 5 ans !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voici comment être écouté par ses enfants sans avoir à crier :
En complément, vous recevrez un conseil quotidien concret et efficace. Désinscription d'un clic !
Voici comment être écouté par ses enfants sans avoir à crier :
En complément vous recevrez ma meilleure astuce quotidienne. Désinscription d'un clic !