Comment éduquer son enfant son enfant sans crier ?

Éduquer son enfant son enfant sans crier n’est pas toujours facile, loin de là ! Dans cette vidéo, on va voir que pour y arriver il faut se connecter avant de “corriger”

Transcription de la vidéo si vous êtes pressé.
CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE GUIDE GRATUITEMENT.

Ici Jean-Philippe du blog de parentalité Actimomes.com et dans cette vidéo, on va voir une des méthodes les plus efficaces et bienveillantes” pour éduquer son enfant sans crier”

Quand on éduque un enfant, il y a forcément des moments où notre enfant ne va pas agir conformément à ce qu’on attend de lui, ou conformément à ce que les codes sociaux attendent de lui.

Et c’est parfaitement normal, parce que notre enfant ne partage pas encore les mêmes attentes que nous, il ne partage forcément pas les mêmes intérêts.

Donc évidemment, on va être amener à lui dire ce qu’il doit améliorer et ce qu’il ne devrait plus faire.

Mais on ne va pas le faire de n’importe quelle façon.

Se connecter avant de corriger.

On va établir un lien respectueux avant de demander à notre enfant de faire évoluer son comportement.

Jane Nelsen qui est une référence en parentalité positive dit “Connection before Correction ” ce qui veut dire qu’il faut se connecter à notre enfant avant de le “corriger”. Corriger dans le sens de le faire évoluer vers le bon comportement.

Et avant de vous expliquer comment vous pouvez faire évoluer son comportement, je vais d’abord vous donner 2 raisons importantes de vous connecter à votre enfant avant de lui demander d’améliorer son comportement.

1-La première raison de se connecter avant de corriger c’est que si vous commencez par parler à votre enfant sur le ton du reproche, sur le ton de l’agressivité et bien votre enfant risque de finir par cacher son comportement et de prendre un bouclier qui va bloquer la situation. ou bien il va se mettre à agir par derrière.

2- La deuxième raison de se connecter avant de corriger c’est qu’on doit montrer à son enfant que l’on accepte ses erreurs comme on aurait aimer qu’on accepte les notres. Parce que dans la vie, se tromper ça fait partie de tous les apprentissages. On ne peut pas apprendre, si on a pas commencé par se tromper. Et ça, accepter les erreurs de son enfant pour qu’il puisse les accepter lui-même et se les pardonner, c’est quelque chose d’essentiel pour sa capacité à apprendre et à se remettre en question sans culpabilité.

Comment on fait pour se connecter avant de corriger ?

1-on va pouvoir demander à l’enfant comment il va, comment il se sent., on peut aussi établir un contact physique comme une main sur l’épaule par exemple, on peut aussi sourire, lui donner la main, se mettre à sa hauteur pour le regarder dans les yeux.

2- On va observer ce qui n’ a pas été fait de la bonne façon, sans émettre de jugement.

“Je vois qu’il y a de l’eau sur la table. Je vois que tes habits sont par terre…”

Enfin on arrive au moment ou on va demander à notre enfant ce qu’il doit faire pour réparer son erreur. Mais souvent avec nos observations, il sera déjà en train d’essayer de les réparer. mais s’il y a besoin de demander, on va lui demander en terme positif… Peux-tu nettoyer l’eau, peux-tu ranger tes vêtements ?

Dans une précédente vidéo, j’avais parlé de la technique des questions de curiosité donc si vous êtes curieux justement, cliquez sur le rond blanc pour la consulter.

Donc revenons à la formulation de nos demandes.

Il vaut mieux formuler sa consigne en terme positif.

On a pas besoin d’être agressif. On a pas besoin de crier. C’est désagréable pour nous et aussi, surtout pour notre enfant qui risque soit de ne plus rien faire, de ne plus rien tenter, soit de ne pas assumer ses erreurs de tenter de toujours les dissimuler.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE GUIDE GRATUITEMENT.
voilà, vous avez déjà quelques éléments de réflexion pour éduquer votre enfant sans crier, en vous connectant à lui avant de le faire évoluer.

 

Vous en voulez + comme ça? Dites ci-dessous si avez aimé ce contenu !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud, professeur des écoles et papa de deux enfants de 10 ans et 5 ans, partage ses réflexions et ses conseils en parentalité positive sur le blog actimomes.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

QUIZZ : Quel est votre style parental ? Réponse et effets sur l'enfantPASSER LE QUIZZ
+