Parents positifs et bienveillants : 7 astuces pour le devenir

Parents positifs et bienveillants

Comment devenir des parents positifs même si on a pas été élevé par des parents positifs ?

C’est ce que je partage avec vous dans cette vidéo :

Transcription de la vidéo si vous êtes pressé.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE GUIDE GRATUITEMENT.

7 astuces pour devenir des parents positifs même si on a pas été élevé par des parents positifs ?

Vous aimeriez bien devenir un parent positif parce que vous avez l’impression que hurler, menacer et punir vos enfants n’a aucun effet positif sur eux.

Et même pire, ça vous épuise.

Seulement voilà, vous n’y arrivez pas malgré tout vos efforts et chaque semaine vous retombez dans les travers que vous voulez éviter.

Tout ce que vous ressentez est absolument normal parce que contrairement à ce qu’on imagine être un parent efficace et bienveillant, ça s’apprend.

-Aussi parce que notre style parental est qu’on en ait conscience ou pas influencé par le style parentale qu’ont eu nos parents.

Et à leur époque, ils n’avaient pas accès à la discipline positive comme nous aujourd’hui avec les livres, les chaines youtube ou les formations en parentalité.

Ce qui fait que nos parents on eut eu des blessures en tant qu’enfants.
et que nous avons été blessés aussi par les comportements un peu rudes de nos parents.

-Bon, je vais pas tomber dans le pathos mais la bonne nouvelle c’est que comme dit Isabelle Fillozat “Y a pas de parents parfaits et ça nous permet de nous déculpabiliser de nos erreurs également et de continuer à progresser.

Bon, à condition bien sûr d’utiliser les attitudes suivantes :

Attitude numéro 1 pour devenir des parents positifs  Choisir un meilleur chemin

que les punitions ou les ordres.

Parce que évidemment il faut se poser la question de quels adultes on veut faire de nos enfants en ayant recours à la punition, aux fessées, et aux ordres?

“Privé de dessert, file dans ta chambre.”

Parents positifs et bienveillants

Evidemment, même si on veut que nos enfants coopère on veut pas en faire des futurs adultes soumis à une autorité abusive ou non légitime ou au contraire qui pratiquent la domination par le pouvoir.

Mais pour ça il faut prendre conscience de notre parentalité et analyser notre style de parentalité.

Est-ce qu’on est plutôt laxiste, autoritaire ou plutôt dans la parentalité positive, la discipline positive ?

Mais alors, La parentalité positive c’est quoi ?

Ben,Pour moi, la parentalité positive c’est une attitude de répondre aux besoins et aux émotions de nos enfants avec empathie, en gardant à l’esprit que leur cerveau est fragile et en plein développement et que leurs besoins sont différents des notres.

Mais tout ça sans oublier nos propres besoins et notre rôle de parent, notre rôle de guide pour l’enfant.

Et pour ça La parentalité positive nous aide. . .

Donc On va se demander «De quoi mon enfant a besoin en fonction de son âge et de sa personnalité?» et «Comment je peux l’aider?»
plutôt que «Comment je vais le faire obéir rapidement et lui faire avoir le comportement attendu en utilisant les punitions, les cris, le chantage etc..

Astuce numéro 2 pour devenir des parents positifs Comprendre pourquoi on devrait utiliser la parentalité positive.

Et bien parce que, Y a une idée fausse que les punitions permettent un meilleur comportement.

Vous connaissez probablement cette expression “la carotte ou le baton”

Mais ce genre de procédés, ce n’est pas de l’éducation c’est plutôt du dressage. (Les animaux non plus, ils ont pas mérités ça).

Et tout ça mène à la colère de l’ enfant qui reçoit involontairement l’idée
qu’obtient ce qu’on veut par l’exercice de la force sur le plus faible.

Ou bien au contraire, qu’il faut se soumettre par peur de déplaire.

Alors c’est sûr qu’il y a encore beaucoup de parents qui sont choqués
par l’idée de parentalité positive parce qu’ils la confondent avec la parentalité permissive. Ce qui n’a rien à voir.

Probablement parce qu’ils pensent que l’autoritarisme c’est surement le meilleure moyen d’éduquer les enfants mais j’espère que je suis en train de démontrer petit à petit le contraire.

Finalement la parentalité positive: c’est plutôt l’idée d’ un partenariat gagnant gagnant pour arriver à combler les besoins des enfants et des parents.

Mais évidemment on va quand même s’Appuyer sur les connaissances de l’adulte qui reste le guide de l’enfant via la discipline positive qui associe la fermeté dans l’application des règles tout en restant dans la bienveillance.

C’est vrai que Les parents craignent parfois que ce style de parentalité ne mène à des enfants «gâtés» enfants rois, mais c’est pas vrais parce que se seront des enfants qui sont moins agressifs avec les autres enfants et plus autonomomes même si on garde la médiation de l’adulte.

Et du coup les parents gagnent avec ce style d’éducation aussi; parce que les enfants sont plus coopératifs, plus indépendants et font preuve d’initiative et d’autodiscipline.

En bref, ils deviennent des enfants qui veulent bien se comporter parce qu’ils en comprennent les bénéfices et pas parce qu’ils y sont obligés.

Attitude numéro 3 pour devenir des parents positifs Comprendre l’influence du modèle de nos parents sur nous.

Parce que qu’on le veuille ou non on a été éduqué dans un style parental et cherche à comprendre

– ce qu’on a aimé
-ce qu’on ne veut pas reproduire. Comprendre pourquoi ils avaient telles ou telles habitudes et comment on va pouvoir éviter le même type de comportement si on l’a mal vécu et si on a ressenti des manques ou des blessures.

-On pourra aussi essayer de Comprendre l’enfance qu’ils ont vécu pour comprendre leur parentalité et la notre du même coup.

Attitude numéro 4 pour devenir des parents positifs : Chercher comment vous pouvez devenir des parents positifs.

En parlant doucement et avec respect à vos enfants, mais en restant ferme sur l’application des règles. En évitant les punitions au profit de la réparation.
A ce propos, j’ai publié une vidéo sur les alternatives à la punition que vous pouvez consulter en cliquant là.

Attitude numéro 5 pour devenir des parents positifs Prendre conscience de L’influence des autres parents sur notre style éducatif.

Par exemple on va pouvoir s’inspirer du comportement de parents positifs éduquer nos propres enfants ou à l’inverse se moquer du jugement des autres et affirmer ses choix de parents bienveillants sans se soucier du qu’en dira t on.

Attitude numéro 6 pour devenir des parents positifs Surmonter vos réactions spontanées.

Vous connaissez cette voix dans votre tête qui vous dit: «Vous ne pouvez laissez passer cette bêtise»
Donc il faut se méfier de ses réactions spontanées et prendre une grande inspiration et prendre le temps de choisir la réponse qui nous semble dans la réparation de l’erreur et qui reste dans la bienveillance.

D’ailleurs, une bonne chose même si ça peut paraître surprenant ça va être de se reconnecter physiquement et émotionnellement avec son enfant.
Si on rétablit la connexion avec l’enfant quand c’est possible, et bien l’enfant sera plus vite disposé à nous écouter et à réparer son erreur.

Attitude numéro 7 pour devenir des parents positifs Briser les vieilles habitudes.

Il peut être vraiment, vraiment difficile de changer les habitudes. Mais ce n’est pas impossible. Une des choses qui m’a le plus aidé est de découvrir mes propres déclencheurs pour crier ou se fâcher. En gardant la trace de vos déclencheurs, vous devenez plus conscient du moment où vous êtes le plus susceptible d’être pris dans des schémas négatifs, et vous commencez à construire des idées pour ce que vous pouvez faire à la place.
Télécharger la fiche mémo ci-dessous

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE GUIDE GRATUITEMENT.

Quoi faire pour mettre en place tous ces changements ?

Laisser le temps à vos enfants de prendre les nouvelles habitudes.

Une nouvelle habitude à la fois

Coller des post it de rappels (Bon, c’est vrai c’est moche…).

Remplir un journal.

Soyez patient avec vous et vos enfants.

Ayez de la compassion et vous deviendrez un parent positif !

Vous en voulez + comme ça? Dites ci-dessous si avez aimé ce contenu !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud, professeur des écoles et papa de deux enfants de 10 ans et 5 ans, partage ses réflexions et ses conseils en parentalité positive sur le blog actimomes.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

QUIZZ : Quel est votre style parental ? Réponse et effets sur l'enfantPASSER LE QUIZZ
+