Comment calmer un enfant qui pleure: 6 moyens

calmer un enfant qui pleure

Comment faire  pour  calmer et redonner le sourire à un enfant qui pleure c’est  ce que  je partage avec vous dans cette vidéo.

Comment calmer plus facilement un enfant qui a tendance à pleurer pour obtenir ce qu’il veut?

Voyons 6 moyens dans cette vidéo:

 

Transcription de la vidéo si vous êtes pressé:

CLIQUEZ ICI.
C’est vrai que l’on peut être déboussolé voire même agacé  face à un enfant qui a souvent tendance à pleurer pour satisfaire un besoin ou exprimer le fait qu’il  est en détresse émotionnelle.

 

Seulement  voilà on se trouve souvent face à un dilemme.  La volonté  de satisfaire son besoin mais la crainte de renforcer les caprices . Parce que plus on encourage un comportement plus le comportement aura tendance à se reproduire de plus en plus facilement que ce comportement soit positif  ou négatif.

 

Voyons donc ensemble 6 moyens de calmer son enfant de manière positive.

1er moyen ça va être tout simplement de:

1-Se mettre à hauteur de l’enfant et l’écouter .

Demander à l’enfant quelles sont les raisons  de ses pleurs s’il est en âge et en mesure  de vous le dire. Vous pouvez lui demander tout simplement  pourquoi  tu pleures?

 

Le fait de savoir pourquoi  notre enfant pleure va nous aider à comprendre l’intention qui se cache derrière ses pleurs. Est ce qu’il s’agit d’ un besoin physiologique la fatigue la faim la soif ou de un besoin inassouvi.  (Comme Attirer l attention,  s’occuper,  )

 

Le deuxième moyen ça va être de:

2-Garder un grand calme

quelque soit la raison qui va être évoquée par notre enfant parce plus on va se montrer détendu et réceptif  (mais surtout pas impassible) plus il y a  de chances que notre enfant se confie et se détende.

Parce que on aura beau faire semblant d’écouter et de ne pas s’énerver, si notre enfant nous sent excéder il va également se mettre au même diapason. Dans le cerveau, il y a ce qu’on appelle des  neurones miroirs qui ont la particularité de faire ressentir à l’enfant ce que l’adulte ressent. C’est également des neurons qui permettent d’imiter autrui et de comprendre ses intentions.

Pour faire simple si on est très calme et bienveillant il y a de grandes chances que notre enfant se calme et s exprime avec douceur et confiance.

 

La troisième clé va être de

3-Demander à notre enfant  de respirer et de parler calmement

pour pouvoir mieux le comprendre et éventuellement de lui dire que vous ne le comprenez pas quand il pleure.

Je trouve que ça a deux avantages

D’abord notre enfant va essayer de respirer et de se calmer pour se faire comprendre et ensuite si on procède toujours de la même façon de demander à notre enfant de nous parler calmement il va éviter de créer le réflexe,  je crie’ je pleure,  papa ou maman va combler mon besoin.

 

Le quatrième moyen va  être tout simplement de lui

4-Faire un grand sourire bienveillant

Accompagné éventuellement d’un câlin. Je ne sais pas si vous êtes comme les enfants mais ils leur est très difficile de rester dans une émotion négative si on reçoit un grand sourire bienveillant et ça toujours en raison des neurones miroirs.

 

Le cinquième moyen va être de

5-Proposer à l’enfant d’imaginer

qu’il a déjà  ce qu’il ne peut avoir tout de suite. Par exemple si un enfant est un peu fatigué et me dit qu il veut voir son papa alors je vais lui raconter le déroulement de la journée et lui dire que il va retrouver son papa à l’heure des parents et lui faire un très gros bisous.

 

Je lui dis aussi que ce sera super et qu’il pourra lui faire un très long calin.. Enfin j’essaie de décrire la scène avec quelques détails pour que l’enfant se l’imagine avec précision ce qui généralement contribue à l’apaiser très vite.

 

Bien évidemment je n’utilise ce moyen d’imaginer que pour des choses dont je suis sur qu il pourra les obtenir parce que évidemment ce serait perdre la confiance de l’enfant

Le 6eme moyen ça va être d’utiliser  ce qu’on appelle

La redirection

C’est à dire de tout simplement  lui proposer une activité qui va lui faire oublier son chagrin.

 

Attention il faut utiliser ces techniques sans oublier de réellement aider son enfant à résoudre son problème quand c’est possible.

Attention, il y a également des fois où s’il s’agit simplement d’un caprice auquel vous avez dit non,  laisser son enfant pleurer lui permettra de comprendre que vous ne cèderez même pas par pitié ni par agacement. C’est important pour un enfant d’apprendre à accepter un minimum de frustration.

Voilà, vous avez déjà quelques pistes pour calmer un enfant qui pleure et pour vous y aider je vous ai préparé une fiche mémo de ces 6 moyens à télécharger juste en dessous.

CLIQUEZ ICI.

Avez-vous une astuce pour calmer un enfant qui pleure ?

 

 

 

Vous en voulez + comme ça? Dites ci-dessous si avez aimé ce contenu !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud, professeur des écoles et papa de deux enfants de 10 ans et 5 ans, partage ses réflexions et ses conseils en parentalité positive sur le blog actimomes.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide du PARENT BIENVEILLANT ET EFFICACE et la newsletter. Désinscription d'un clic