Votre enfant ou ado ne veut pas travailler ?

Votre enfant ou ado ne veut pas travailler ?

Comment aider son enfant qui ne veut pas travailler , c’est ce que je partage avec vous dans cette video.

CLIQUEZ ICI.
Transcription de cette vidéo, si vous êtes pressé.

Salut, les parents qui se decarcassent j’espere que vous êtes en pleine forme !

Ici Jean-Philippe du blog Actimomes.com et dans cette video, je réponds à … qui me dit .

Allez treve de blabla prenez un the ou un cafe et on passe aux explications :

Votre ado ou enfant ne travaille pas en classe ?

Imaginez, que malgré tous vos efforts et ceux du maître ou de la maîtresse votre enfant ne travaille pas en classe. Vous vous dites que cela passera avec le temps seulement, voila, on sait que lorsque le cerveau a pris l’habitude de fonctionner d’une certaine manière, il est très difficile de reprendre les bonnes habitudes.

Alors je ne connais pas votre enfant mais je vais tout de même vous proposer 7 solutions, 7 étapes qui fonctionnent dans de nombreux cas si on prend le temps de les mettre en place sur une durée suffisamment longue. Ce sont des propositions qui seront évidemment à mettre en place en synergie avec le professeur.

m

Redevenir élève

Etape numéro 1 Il faut que votre enfant devienne ou redevienne élève. Que ce soit vous ou son professeur, vous ne devez pas transiger sur les règles de savoir être en classe et dans les devoirs du soir.

A propos des devoirs du soir, je vous propose de voir ma vidéo sur comment aider son enfant à faire ses devoirs en cliquant sur le rond blanc en haut à droite.

Adapter le travail en terme quantitatif et qualitatif

Une deuxième étape, je pense que ça va être d’adapter les attentes que ce soit en terme de quantité ou de difficulté du travail que ce soit en classe ou à la maison.
Il faut bien être conscient qu’on a tous des aptitudes différentes dans tous les domaines que ce soit entre les enfants ou entre les adultes.

 

Formaliser un contrat de travail et de comportement

La troisième étape va être de formaliser noir sur blanc les adaptations qu’on a prévu en terme quantitatif et qualitatif. Pour ça je vous propose d’utiliser un contrat de travail que le professeur pourra mettre en place et qui définira les attentes pour votre enfant. A ce propos dans une précédente vidéo, j’avais mis en téléchargement une trame pour établir un contrat de comportement. Cliquez sur le rond blanc en haut à droite pour consulter cette vidéo.

Faire un bilan quotidien avec l’enfant

La 5 ème étape ce sera de faire un bilan quotidien avec votre enfant.

Son professeur aura peut-être le temps de passer quelques secondes à échanger avec votre enfant et de votre côté vous pourrez féliciter votre enfant pour ce qui s’est bien passer et encourager votre enfant à perséverer sur ce qui reste à acquérir.
Alors maintenant vous allez me dire:
Est-ce que proposer un contrat est magique ? Certainement pas.

D’abord on dit qu’il faut au moins 21 jours pourqu’une habitude mise en place sérieusement devienne un automatisme.

L’avantage principal du contrat est d’établir un dialogue positif quotidien pour établir un lien de confiance , un lien qui encourage avec l’enfant.

Pratiquer la considération inconditionnelle positive.

5 étapes ou plutot 5 eme condition pour faire progresser votre enfant va être de mettre en pratique le concept de “considération inconditionnelle positive” Alors qu’est ce que ça veut dire?

Pour simplifier, montrer que quoi qu’il arrive vous aimer l’enfant pour ce qu’il est et que vous garder confiance dans ses progrès.

En plus, ça c’est mon point de vue, l’école n’est pas une finalité, c’est un moyen. Ce qui compte évidemment ce ne sont pas les résultats scolaires,pas la comparaison avec les autres.

Ce qui compte, c’est le bonheur d’apprendre, de réfléchir, de communiquer avec ses pairs et de développer le sens de l’effort.

Il faut féliciter l’enfant sur ce qu’il a acquis et encourager l’enfant sur les pistes de progrès qui sont facilement atteignables.

C’est pour ça qu’il faut fixer des objectifs réalistes.

Utiliser occasionnellement la récompense

Un 6 ème moyen serait d’utiliser la récompense de façon occasionnelle. Je sais que beaucoup de personnes critiquent cette façon de faire parce qu’ils pensent que l’enfant ne travaillera plus que pour la récompense.
C’est pour ça que je propose de l’utiliser occasionnellement pour marquer des progrès que vous jugerez importants.

Après tout, même si on aime notre métier nous adulte on ne crache pas sur notre salaire ni sur des félicitations de notre patron. On est d’accord.

Faire appel à un thérapeute

7 ème étape, le professeur ou vous déciderez peut être qu’une aide extérieure est nécessaire que ce soit un psychologue, ou éventuellement un orthophoniste ou autre thérapeute pour aider votre enfant a résoudre des difficultés spécifiques.

Voila,je vous ai proposé ces 7 solutions pour aider votre enfant à se remettre au travail qui j’espère pourront vous aider concrètement.

Je vous ai mis d’ailleurs une fiche memo de ces 7 étapes a télécharger juste ci-dessous.
CLIQUEZ ICI.

SI vous avez d’autres solutions qui ont fonctionné, surtout partagez les avec nous dans les commentaires. Merci

 

Vous en voulez + comme ça? Dites ci-dessous si avez aimé ce contenu !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud, professeur des écoles et papa de deux enfants de 10 ans et 5 ans, partage ses réflexions et ses conseils en parentalité positive sur le blog actimomes.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

QUIZZ : Quel est votre style parental ? Réponse et effets sur l'enfantPASSER LE QUIZZ
+