Comment éviter l’obésité chez l’enfant : 7 astuces pour favoriser l’activité physique

obésité enfant

Pourquoi et comment faire pratiquer plus d’activités physique à ses enfants c’est ce que je partage avec vous dans cette vidéo.

CLIQUEZ ICI.
Transcription de la vidéo si vous êtes pressé.

Salut les parents qui se décarcassent pour leurs enfants, j’espère que vous êtes en pleine forme.

Ici Jean Philippe, du blog Actimomes.com et dans cette vidéo, je voudrais partager avec vous les raisons pour lesquelles nos enfants devraient absolument faire plus du sport, plus d’activités physiques et bien sûr je vais vous dire comment vous allez pouvoir faire ça.

Alors, Restez bien jusqu’à la fin car comme d’habitude je vous mettrai une fiche mémo de mes astuces à télécharger.

Allez trêve de blabla prenez un thé ou un café et on passe aux explications.

Alors pourquoi il est urgent de faire pratiquer davantage d’activités physiques à nos enfants ?

Pourquoi des risques d’obésité et d’insuffisance cardiaque chez l’enfant ?

Et bien d’abord parce que il y a des études relativement alarmantes de la part de la fédération française de cardiologie qui expliquent que en dix ans , eh bien les enfants ont perdu 25% de capacités cardiovasculaires et également qu’il y aurait 17% des enfants de 6 à 17 ans en situation de surpoids.

Alors la fédération de cardialogie fait plusieurs constats, les enfants mangent une nourriture de plus en plus riche , passent de plus en plus de temps devant un écran ce qui les conduit inévitablement à moins bouger, à moins se déplacer à moins jouer avec leur corps et donc pour remédier à ça et bien il y a un gros travail d’éducation nutritionnelle et physique à faire à l’école et dans les familles. Et il faut que bien sûr que tout le monde s’y mette.

7 astuces pour éviter l’obésité infantile

Donc voici les 7 astuces que je partage avec vous aujourd’hui pour éviter les risques sur la santé:

La première astuce, ça va être de laisser choisir à son enfant un sport qu’il aime , peu importe le sport, du moment qu’il y aille avec envie, avec passion et du coup il va forcément se bouger.

En fait ce qui compte c’est pas qu’il devienne bon dans le sport qu’il pratique.
L’important c’est qu’il y prenne du plaisir et de toute façon quand les enfants sont jeunes il est bon qu’il touche à différents domaines plutôt que de se spécialiser dans un sport qui va peut-être les marquer trop tôt , je pense par exemple au tennis où on utilise majoritairement un coté du corps.

Je trouve que ce qui est intéressant au contraire, justement c’est de développer l’ensemble du corps, donc de toucher, de pratiquer un petit peu tous les sports lorsque les enfants sont jeunes et donc de ne pas les inciter à se spécialiser trop tôt dans une pratique.

Mon fils a dix ans a déjà fait de l’escrime, du Hapkido, ça c’est pas connu, c’est un art martial coréen , du ping pong et de l’escalade.
Et pour l’instant ma fille qui a 6 ans en est à sa deuxième année de dance.

Alors, si votre enfant est déjà en situation de surpoids, les sports dans lequel le corps est supporté comme le vélo ou la natation est plus facile parce que l’enfant est soulagé de son poids par le support de l’eau ou du vélo ou encore des rollers par exemple.

Mais le plus important c’est que l’enfant puisse choisir une activité sportive qu’ils aiment parce que faut pas se faire d’illusion même si nous enseignants, on fait faire de la motricité qu’on appelle aussi l’éducation physique et sportive à nos élèves.

Moi par exemple en maternelle c’est au moins une demi heure tous les jours et en plus une heure de récréation.

En primaire, c’est environ entre 1h30 et 2h par semaine plus deux heures de récréation chaque semaine, eh bien malgré tous ces temps d’activités physiques à l’école, eh bien, d’après ces récentes études on est forcé de constater que la pratique de l’activité physique est insuffisante et c’est inquiétant du point de vue de la santé de nos enfants.

Et évidemment, si on demande à nos enfants de faire du sport et bien je trouve que c’est important en tant qu’adulte de se trouver aussi une activité physique qui nous plaise et à laquelle on se tiendra chaque semaine pour montrer l’exemple et aussi pour notre propre bien être ce qui est super important pour rester zen en tant que parent.

Alors deuxième astuce , pratiquer tout simplement les balades, mais avec un but précis parce qu’il y a des enfants qui n’aiment pas du tout marcher, donc on peut leur proposer à chaque fois qu’on fait un déplacement, d’avoir un but précis pour les motiver.

Alors par exemple, le but peut être tout simplement d’aller faire de la trottinette parce que pour eux c’est ludique et ça leur permet de nous suivre facilement.
Même si évidemment, il est bon pour les enfants d’être capable de marcher sans utiliser ni poussette, ni trottinette régulièrement.

Et puis il peut y avoir aussi des ballades qui ont un but d’observation.

ça peut être par exemple selon les saisons l’observation de la nature, les arbres, les animaux qui nous entourent.

ça peut être la cueillette des champignons en automne, ça peut être si on est à la plage cueillir des coquillages pour en faire des colliers.

Ça peut être remonter la pente enneigée à pied pour faire de la luge.

Voilà, on peut toujours essayer de trouver un objectif de promenade et lorsqu’on est avec nos enfants sur l’herbe en pleine nature, à la plage, peu importe eh bien on peut faire tout simplement faire des parties de foot qu’on ait des filles ou des garçons –

Ma fille joue de temps en temps au foot avec mon fils et moi et on passe du bon temps.

Astuce numéro 3 Prendre moins souvent la voiture et les transports en commun.

On peut essayer de faire son maximum pour faire plus de trajets à pied à vélo ou à trottinette pour les déplacements fonctionnels comme aller à l’école, faire des petites courses.

On peut invoquer à notre enfant le motif du respect de l’écologie, c’est vrai que les enfants sont sensibles à toutes ces questions de respect de la cause animale et de la nature.

Ce qui est motivant pour eux dans tous les déplacements qu’on est amené à faire, c’est de leur donner des objectifs et de les responsabiliser.
Par exemple si vous voulez à la poste, vous allez pouvoir dire à votre enfant, ben voilà c’est toi qui va mettre l’enveloppe dans la boîte aux lettres.

Quand vous allez faire des courses dans les grands magasins, vous pouvez par exemple proposer à votre enfant de pousser le caddie ou d’aller chercher lui-même les aliments dans les rayons pour vous aider s’il est assez grand pour ça.
Voilà, il faut essayer de les motiver avec un objectif.

Astuce numéro 4, ça va être d’adopter un rythme plus lent parce que nous on se déplace avec nos jambes d’adultes qui sont évidemment beaucoup plus grandes et on demande aux enfants d’essayer d’aller à la même vitesse que nous !

Donc ça c’est évidemment quelque chose qui pose problème. Donc il faut juste ralentir un petit peu la marche pour que nos enfants fatiguent moins vite.

Je connais bien le sujet puisque je suis instit et j’ai des enfants de 4 ans dans ma classe et donc je suis obligé de ralentir fortement le rythme de la marche et de m’adapter au leur quand on se déplace en rang.
L’astuce numéro 5 ça va être de les faire participer aux tâches ménagères.

Alors ça semble peut-être un petit peu tiré par les cheveux, mais toutes les sollicitations physiques qu’on peut leur faire faire, que ça soit ranger leur chambre, ranger leurs vêtements, aider à mettre la table, pourquoi pas vers 6 ans, passer l’aspirateur.

Toutes ces petites actions là, ça va les rendre actifs, ça va les responsabiliser et ça va les faire bouger tout simplement.

Astuce numéro six Ranger les écrans ! Les tablettes, les téléphones les télé, tous ces objets lumineux qui les fascinent, qui sont très ludiques certes, mais qui les empêchent finalement de faire toutes les activités traditionnelles qui les faisaient bouger, ramper, marcher dans leur chambre ou aller dehors faire du sport.

Le fait de bouger davantage, ça évidemment des vertus pour le développement harmonieux de leur physique , mais en plus ça va aussi leur permettre de décharger toute la tension nerveuse qu’ils peuvent accumuler au cours de leur journée d’école par exemple.

Astuce numéro 7 donnez-leur une bonne alimentation et éduquez votre enfant au bien manger.

Le fait de leur proposer de la nourriture riche en eau et en fibre comme les légumes et les fruits et si possible consommer un maximum crus ça va leur permettre de manger une nourriture riche en vitamines et en fibres.

Ça va leur permettre de ne pas s’habituer à ne manger que de la nourriture sucrée comme le riz, les pâtes, les frites qui évidemment ne les font pas forcément grossir tout de suite quand ils sont petits, mais qui progressivement quand leur croissance va se stabiliser va les maintenir dans une alimentation trop riche en énergie et leur faire prendre du surpoids qui va de plus en plus rendre leur activité physique de plus en plus difficile.

Alors il y a encore d’autres bénéfices sur la santé au fait d’être dehors c’est qu’ il y a des études qui montrent que le fait d’être exposé à la lumière du jour permettrait de secréter plus de vitamines, d’avoir une meilleure vue, d’avoir moins de maladie de peau et d’apprendre mieux, et aussi d’avoir un cycle de sommeil normal.

Alors, contrario regarder un écran le soir a tendance à repousser l’heure du sommeil.
Donc ça c’est quelque chose qui est à prendre en compte, puisque les enfants malheureusement avec les technologies modernes passent de plus en plus de temps devant un écran.
Et vous savez peut-être que les créateurs de tablettes , ordinateurs etc ne donnent pas d’écrans à leurs enfants parce qu’ils savent que ça peut être extrêmement addictif.
C’est steve jobs qui disait qu’il y avait bien d’autres choses à faire pour un enfant que d’avoir une tablette dans les mains.

Voilà,

Comme d’habitude, je vous ai préparé un petit mémo en cliquant le bouton ci-dessous.
CLIQUEZ ICI.

 

Voilà, vous connaissez 7 astuces pour diminuer les risques d’obésité infantile et d’insuffisance cardiaque.

Vous en voulez + comme ça? Dites ci-dessous si avez aimé ce contenu !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud, professeur des écoles et papa de deux enfants de 10 ans et 5 ans, partage ses réflexions et ses conseils en parentalité positive sur le blog actimomes.com

1 Comment

  1. Thanks for the review!jlshannon74 at gmail.com

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

QUIZZ : Quel est votre style parental ? Réponse et effets sur l'enfantPASSER LE QUIZZ
+