Elle mord son fils / Elle gifle son fils

Arenys de Mar, Catalogne,

9 août , 14 h après une glace pour toute la famille exceptionnellement.

On marche tranquillement dans la rue principale et je croise une maman qui avait l’air passablement excédée que son fils la tire par la main pour lui réclamer quelque chose.

Une glace ? Peut-être.

Soudain, elle se retourne, lui lève le bras et le mord sans ménagement.

Que fait son fils à votre avis ?

Il ne pleure même pas et immédiatement, il la remord.

Si cet enfant a pu développer ce réflexe inattendu, c’est que ce n’est pas la première fois que cela arrive.

800 km plus tard, le lendemain 14h sur la plage des Sables Vigniers à l’ile d’Oléron.

Je viens de faire un tour de Paddle avec mon fils qui lui faisait du surf.

On prend un petit temps de repos sur la plage quand j’observe une maman en difficulté avec son enfant. (Déformation professionnelle, désolé…)

Son fils joue avec sa pelle, il l’appelle et finit par lui jeter du sable à la figure à l’aide de sa pelle.

La sanction est immédiate, il prend une magistrale fessée.

Fin de la discussion.

Rien n’a changé.

Les enfants n’ont rien appris à part qu’on pouvait taper ou mordre pour avoir ce qu’on veut.

Il y a une façon commune de gérer ses deux situations;

1-Anticiper la réaction de l’enfant et sa propre réaction d’adulte: comment je vais réagir quand il va me faire ça ?

2-Dire avec des mots ce que l’on veut et pourquoi.

3-Proposer une alternative au comportement inadéquat.

4-Si cela ne suffit pas, tenir la main de l’enfant pour éviter qu’il ne nous tape. (Et évidemment ne pas le taper quoiqu’il arrive.

J’avais fait une vidéo “live” il y a quelque temps sur la question de l’enfant qui frappe que je vous invite à regarder ci-dessous.

Envie d’une famille unie et épanouie ?–>>

 

Je vous souhaite une excellente journée ou soirée,

 

Jean-Philippe d’Actimomes.com

Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud accompagne les parents qui souhaitent vivre une parentalité épanouie. Il est l'heureux papa de deux enfants de 12 et 7 ans. Il a également dans sa classe de maternelle 27 élèves de 4 à 5 ans !

2 Comments

  1. JEAN PHILIPPE GEFFRIAUD dit :

    Bonjour Solveig et merci pour votre commentaire.
    Vous avez raison, l’écoute et le besoin d’être important aux yeux de ses parents est l’une des composantes de l’éducation bienveillante. Excellente journée

  2. Bonjour,
    Je trouve que ce sont de très bonnes observations et des exemples très concrets. Je suis autant désolée pour le parent qui ne comprend pas son enfant que pour l’enfant qui n’est pas compris. Cela donne des situations inutilement dramatiques. Les parents ne comprennent pas toujours que les enfants ne sont pas méchants volontairement. Ils savent même pas ce que c’est. Mon fils aussi a eu des périodes où il était frustré et me mordait parce que je ne comprenais pas immédiatement ce qu’il voulait. En lui disant que cela faisait mal et en réagissant quand même un peu, j’ai essayé de lui parler, et on finissait par se comprendre. Il faut prendre ça comme des signes de communication, car cela me faisait aussi comprendre que si mon fils en arrivait la, c’est que j’étais en train de rater quelque chose. Besoin d’attention, d’écoute etc. Ces deux derniers jours mon mari et moi avons eu des conversations sérieuses et longues, que mon fils a trouvé trop longues et peut être un peu inquiétantes. Mon fils cherche l’attention en grimpant sur moi, en voulant jouer. J’essaie de jouer un peu tout en étant concentrée sur la conversation, ce qui ne marche pas forcément. Alors mon fils passe à un niveau supérieur où il jette les objets. Il sait qu’on ne fait pas ça à la maison. Alors, je comprends son geste et je réagis que je ne suis pas d’accord, je lui explique que papa et maman discutent et j’essaie de lui donner l’attention mais ce n’est pas suffisant, parce que forcément ce n’est pas une vraie attention, et à ce moment là je le sais. Alors un peu après, il grimpe dans mes bras et me mord. Ça me fait mal, je crie et je lui explique, je ne suis pas d’accord. Je comprends que la situation est très désagréable pour lui alors je propose a mon mari qu’on sorte au parc. On a pu continuer à parler et mon fils n’était plus obligé de se retrouver au milieu de la conversation sans savoir quoi faire et qu’elle place avoir. On a pu arrêter de parler un peu se concentrer sur notre fils et jouer avec lui, et des moments où on pouvait le laisser faire ses affaires. La situation ne s’est pas finie en crise et je suis assez contente d’avoir eu ce regard sur mon fils.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voici comment être écouté par ses enfants sans avoir à crier :
En complément, vous recevrez un conseil quotidien concret et efficace. Désinscription d'un clic !
Voici comment être écouté par ses enfants sans avoir à crier :
En complément vous recevrez ma meilleure astuce quotidienne. Désinscription d'un clic !