Comment faire obéir votre enfant sans crier 3 formules magiques

Comment faire obéir votre enfant sans crier 3 formules magiques

Les 3 formules magiques pour faire obéir votre enfant

Vous voudriez que votre enfant vous obéisse sans avoir à crier ?

Voici donc ces 3 formules magiques pour que votre vœu se réalise !



CLIQUEZ ICI.
(Voici ci-dessous la transcription de la vidéo si vous êtes pressé)

Alors quelles sont ces 3 formules magiques pour faire obéir votre enfant plus facilement ?

Bien souvent, nous expliquons à nos enfants, exactement ce qu’il ne faut pas faire et nous nous agaçons parfois de notre manque d’autorité.

Voici, trois formules magiques pour faire obéir votre enfant.

Première formule pour faire obéir votre enfant

Dites fais, plutôt que ne fais pas.

Dites ce qu’il faut faire, plutôt que ce qu’il ne faut pas faire.
Combien de fois me suis-je surpris ou ai-je remarqué des parents dire à leur enfants ou élèves

« Ne courez pas, ne criez pas! Ne, ne, ne. bougez pas.

Est-ce qu’à ce moment là nous nous posons la question de savoir si l’enfant avait compris ce qu’il devait faire?
Est-ce qu’on a pas glissé subtilement et contre notre gré l’idée de ce que nous ne voulions pas voir se réaliser?

 

Aussi pour éviter cet écueil, il est la plupart du temps possible et préférable de formuler la consigne en terme positif et affirmatif.

Plutôt que «ne crie pas, ne cours pas… »,

Dites: « marche doucement, chuchote… » et donnez l’exemple bien sûr, faites le vous même..

 

Par exemple , si nous baissons le ton de notre voix et que nous nous efforçons de ressentir un calme intérieur, alors c’est l’ambiance générale et le niveau sonore qui s’en trouve apaisée.

Croyez-moi que l’on soit avec 25 enfants dans une classe ou 1 ou 2 enfants à la maison, cette méthode fonctionne et vous permet de terminer la journée dans la sérénité.

Deuxième formule pour faire obéir votre enfant

Utiliser la formule quand plutôt que si.

Voici une autre formule magique qui fonctionne à merveille, dites: « Tu iras prendre ton goûter

QUAND tu auras retiré tes chaussures » plutôt que « Si tu ne retires pas tes chaussures, tu n’iras pas prendre ton goûter ».

Vous saisissez la différence?

Ici, avec le « si » vous laissez planer l’hypothèse que L’Enfant pourrait ne pas vous obéir, alors que dans la première formulation, le résultat est sans équivoque. « Quand tu auras retiré tes chaussures » ne laisse pas la part à d’autre issue.

3ème formule pour faire obéir votre enfant

Choisis entre faire ceci ou faire cela. C’est la proposition du choix illusoire.

 

Avec cette formulation, vous pouvez soulager un peu la frustration de votre enfant face à un ordre en lui donnant l’impression qu’il peut faire un choix.

 

En vérité grâce à cette formulation, il ne peut décider qu’entre deux option que vous avez vous même décidé! L’enfant réfléchit, s’apaise face à l’option et au sentiment de liberté et se plie à l’un des deux choix fixés par vous.

 

C’est simple, mais cela fonctionne.

Attention toutefois, de n’utiliser cette formule qu’avec parcimonie. Sinon votre enfant comprendra vite le subterfuge.

 

Evidemment: ces façons de s’exprimer ne donnent toute leur efficacité que si vous vous exprimer avec confiance en vous et la conviction que cela va fonctionner.

 

Vous devez avant de donner vos consignes, avoir l’image mentale de votre décision en train de s’accomplir.

 

Et cela fonctionnera. Essayez, et vous verrez. Si vous manquez d’autorité naturelle, vous pouvez très bien vous inspirez de modèles qui réussissent pour formuler vos consignes.

 

Quel ton, quelle posture, quel regard, quel langage utilise cette personne pour arriver à ses fins?

CLIQUEZ ICI.

J’ai aussi besoin de vos impressions, si vous avez aimé cet article et que vous pensez que d’autres personnes devraient le voir pour être inspiré pour alors cliquez sur j’aime dans la marge et n’hésitez pas à laisser un commentaire et éventuellement à partager cet article . Merci !

 

 

Vous en voulez + comme ça? Dites ci-dessous si avez aimé ce contenu !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Jean-Philippe GEFFRIAUD
Jean-Philippe Geffriaud, professeur des écoles et papa de deux enfants de 10 ans et 5 ans, partage ses réflexions et ses conseils en parentalité positive sur le blog actimomes.com

6 Comments

  1. Je vais essayer de mettre en pratique tous vos conseils qui me paraissent pertinents

  2. Merci pour cette vidéo Jean Philippe. Il est en effet essentiel de pouvoir inciter notre enfant à faire de choses de manière ferme et positive.

  3. FIRMIN KAM dit :

    Merci pour votre contribution au développement et a l’épanouissement de nos enfants, en même temps vous soulagez et réduisez le stress des parents. Je suis intéressé . Cordialement .
    FIRMIN KAM

  4. Je m’intéresse à la psychologie de l’enfant car je ai 3 enfant fille de 17 ans garçon de 14 ans garçon de 8 ans je galère avec la grande et le moyen
    Si vous pouvez m’aider à les faire obéir et faire leurs devoir de vie quotidienne
    Bonne soirée

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

QUIZZ : Quel est votre style parental ? Réponse et effets sur l'enfantPASSER LE QUIZZ
+