Aller au contenu

PARENTALITÉ CONSCIENTE :10 ERREURS DE PARENTS A ÉVITER. (BEST OF 1)

Téléchargez ces 10 principes de parentalité consciente et mon guide du parent bienveillant et efficace.

(En complément, vous recevrez mes  cinq courts emails de conseils hebdomadaires . Désinscription possible d’un clic en bas de chaque email.)

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE GUIDE GRATUITEMENT.

 

10 principes de parentalité consciente (Best of numéro 1 de 10 shorts Youtube sur la chaîne actimomes)

 

Lien de la vidéo

Si votre enfant vous répond, c’est votre faute. 

Il vous est peut-être arrivé de dire à votre enfant : ne réponds pas !

 Et qu’il vous sorte une nouvelle fois une réponse irrespectueuse. 

“J’ai pas envie ! “

 

Et oui, vous vous dites certainement que votre enfant est irrespectueux. 

Le problème, c’est que les enfants sont des éponges. Si vous êtes énervé, l’enfant se calque sur votre niveau d’énergie. Plus vous serez calme et déterminé pour exprimer votre désaccord, plus il le sera aussi pour exprimer son besoin i. Et puis l’empathie et la diplomatie ça s’apprend. Donc, montrez l’exemple et aidez-le à formuler son besoin de manière respectueuse, voire reformuler simplement à sa place la phrase que vous aimeriez entendre. 

“J’ai pas envie ! “

“Papa, est-ce que je peux faire mes devoirs dans 5 minutes après mon goûter ? “

Et demandez-lui de répéter. 

 

Lien de la vidéo

Si votre enfant ne respecte pas les règles de la maison, c’est parce qu’elles sont floues, voire inexistantes. 

 

Si vous voulez être écoutée par votre enfant, vos règles doivent être. 

Concises, cohérentes et formulées de manière positive.

Ainsi, on passe d’un :

Combien de fois vais-je te dire de ne pas laisser traîner tes chaussures dans l’entrée. 

On passe à : lunettes : les chaussures se rangent directement dans le placard. 

L’enfant sait ce qu’il doit faire et ne s’endort pas sur votre consigne. 

Et à termes, vous pouvez simplement dire : 

Chaussures ! 

 

Lien de la vidéo

Quand votre enfant chute, surtout ne faites rien. 

Et oui, empêchez-vous d’abord de toutes réactions. 

Parce qu’en bons parents protecteurs de notre enfant, notre instinct réflexe, c’est de nous précipiter vers lui avec une tête affolée. 

Quand on réagit comme ça, on envoie deux signaux à notre enfant qui commence toujours par nous regarder avant de pleurer.

 

Le premier signal, c’est que si maman est affolée, c’est qu’il y a de bonnes raisons de s’affoler aussi et donc de pleurer. 

Le deuxième signal, que comprend l’enfant quand sa mère accourt vers lui, c’est qu’il est incapable de gérer son émotion et de se relever. 

Alors, d’abord, on observe en respirant comment réagit notre enfant, puis on lui propose de l’aide. 

 

Quand votre enfant chute, surtout ne faites rien. 

Et oui, empêchez-vous d’abord de toutes réactions. 

Parce qu’en bons parents protecteurs de notre enfant, notre instinct réflexe, c’est de nous précipiter vers lui avec une tête affolée. 

Quand on réagit comme ça, on envoie deux signaux à notre enfant qui commence toujours par nous regarder avant de pleurer.

 

Le premier signal, c’est que si maman est affolée, c’est qu’il y a de bonnes raisons de s’affoler aussi et donc de pleurer. 

Le deuxième signal, que comprend l’enfant quand sa mère accourt vers lui, c’est qu’il est incapable de gérer son émotion et de se relever. 

Alors, d’abord, on observe en respirant comment réagit notre enfant, puis on lui propose de l’aide. 

 

Lien de la vidéo

Steve Jobs a dit :”mes enfants n’ont jamais eu de tablette ni de smartphone. 

Je préférais que nous soyons connectés les uns aux autres et vous devriez faire pareil.”

 Parce qu’à chaque fois que votre enfant est passif devant un écran, il n’est ni en train de créer, ni en train de bouger, ni en train de communiquer. Il est juste sous hypnose à prendre des shoots de dopamine. 

 

 

Lien de la vidéo

Arrêtez les punitions. ça ne sert à rien.

 

Quand vous punissez votre enfant, vous obtenez trois résultats :

Votre enfant se cachera pour recommencer.

Il n’a pas appris à mieux agir.

Il vous en veut momentanément.

À la place, préférez une réparation. Elle est reliée à l’erreur commise. Si votre enfant renverse son repas sur la table, inutile de le mettre au coin. À la place, faites-le nettoyer.

La réparation doit être raisonnable..

Si votre enfant écrit sur un mur, ne lui faites pas nettoyer tous les murs de l’appartement. Demandez-lui simplement de nettoyer la partie endommagée.

La réparation doit être source d’apprentissage et de valorisation.

Nettoyer la table lui fait comprendre que c’est pénible de nettoyer derrières les autres. Il développe aussi sa motricité fine. La réparation apporte une fierté à l’enfant qui apprend qu’il est capable de nettoyer et de rendre service comme un grand. La punition humilie. La réparation valorise, responsabilise, fait grandir et rapproche le parent et l’enfant.

Dix erreurs de parents à éviter pour construire une belle relation avec vos enfants. Première erreur : Parler plus mal à ses enfants qu’aux autres personnes parce que nos enfants le font également avec nous. Soyez un exemple d’autocontrôle. Deuxième erreur, partagez la vie de son enfant sur les réseaux sociaux sans son consentement. Troisième erreur, assez trop de temps avec son téléphone devant les enfants, quatrième erreur, être des parents surprotecteurs et empêcher son enfant d’apprendre via les obstacles. Cinquième erreur, résoudre les problèmes de vos enfants à leur place. Sixième erreur, avoir un style parental trop extrême, trop autoritaire ou trop laxiste. Le juste milieu est d’être à la fois ferme et bienveillant .7ᵉ erreur, comparer ses enfants et attiser leur rivalité. 8ᵉ erreur, toujours laisser son enfant gagner. Votre enfant a besoin d’apprendre à perdre. 9ᵉ erreur parler à vos enfants avec un langage bébé. Vos enfants ont besoin d’avoir un langage précis et riche pour réussir à l’école. 

 

Lien de la vidéo

Êtes-vous trop prévenant avec votre enfant ? 

Si vous l’êtes. Vous privez votre enfant d’un grand pouvoir. 

Lorsque votre enfant vous tend sa compote pour que vous l’ouvriez. 

Lorsque qu’il vous tend son manteau pour que vous lui enfiliez. Attendez un peu, même si vous avez parfaitement compris sa demande, invitez-le à formuler son besoin. Le langage est un grand pouvoir que les enfants sont en train d’acquérir 

Demandez-lui aussi souvent s’il a déjà essayé de le faire tout seul. Devenir peu à peu autonome est une grande fierté.

 

Lien de la vidéo

Un enfant qui fait le clown, c’est un enfant qui n’est pas assez regardé.

 

 En faisant le pitre, votre enfant cherche votre attention. 

 

Leon Zitrone a dit : “qu’on parle de moi en bien ou en mal, mais surtout qu’on parle de moi.” 

Votre enfant a besoin de votre attention quotidienne et de se sentir écouté pour se sentir sécure et important. 

 

Lien de la vidéo

Si vous en avez assez de toujours répéter dix fois les mêmes consignes à vos enfants et qu’elle reste sans succès sans effet, alors vous serez content d’essayer ces quatre principes. premier principe : d’abord, connectez-vous à votre enfant avant même de dire votre consigne. Deux, quand vous formulez vos consignes, formulez des demandes précises et spécifiques plutôt que des consignes floues. Trois, évitez le débat lorsque vous avez déjà formulé vos consignes à l’avance, c’est vous l’adulte et c’est en évitant de commencer à négocier avec votre enfant que votre enfant perdra l’habitude de remettre vos demandes en question. Vous pouvez d’ailleurs utiliser la formule quand. Quatre remplacer les mauvaises habitudes par de bonnes habitudes. Encourager la nouvelle habitude par des encouragements.

 

Lien de la vidéo

Lien de la roue des choix à télécharger

 

Une simple roue peut calmer votre enfant instantanément. 

 

Enfin pas n’importe quelle roue. Quoique… 

 

Je vous parle de la roue des choix. . 

 

Sur cette roue figurent des choix d’activités illustrées que vous avez élaboré au préalable pour votre enfant pour l’aider à se calmer en cas de crise. 

 

Lorsque la crise survient, vous présentez cette roue des choix à votre enfant qui choisit une activité pour s’apaiser. 

C’est la roue des choix de la discipline positive. Grâce à elle, vous ne subissez plus, vous anticipez. 

 

Lien de la vidéo

“Si je punis mon enfant, c’est pour son bien ! “

En vérité, pas forcément. Sous le coup de l’émotion et de l’agacement, on peut donner une punition qui va se rapprocher d’une vengeance et qui va créer du ressentiment de l’enfant à notre égard. 

“Et alors ? “

Ce qu’on veut, c’est enseigner à notre enfant. On veut qu’il apprenne de ses erreurs et qu’il ne les reproduise pas. Si on le punit, soit il obéira par peur, soit il se cachera pour les faire quand même. 

“Comment faire, alors ?” 

Il suffit de penser à réparation plutôt que punitions. 

Les réparations sont reliées, c’est-à-dire en rapport avec l’erreur. On fait réparer une vase cassée, on ne prive pas de sortie. 

 Elles sont raisonnables. On fait nettoyer la tache de crayon sur la table, pas lessiver tous les murs de la maison. 

La punition éloigne, la réparation fait grandir et rapproche les parents et leur enfant. 

 

Lien de la vidéo

Neuf erreurs pour éviter que son enfant ne se comporte mal. Erreur numéro 1, blâmer ses erreurs, si vous blâmez les erreurs de votre enfant de façon non constructive alors, il aura tendance à les cacher. Erreur numéro 2, anticiper toujours les besoins de votre enfant. si vous trouvez que votre enfant n’est pas autonome et qu’il manque de courage face à la tâche et bien, il est possible que vous ayez tendance à l’aider trop rapidement. Erreur numéro 3 , se plaindre que votre enfant soit toujours dans vos pattes et ne pas prendre chaque jour un petit temps avec lui.  Erreur numéro 5, donner trop de conseils à ses enfants et ne pas les encourager dans leur propre choix. Erreur numéro 6, trouver que son enfant manque d’empathie et ne pas accorder assez d’importance à ses propres émotions. Erreur numéro 7, se plaindre que son enfant soit jaloux et comparer son enfant systématiquement aux autres. Erreur numéro 8 trouver que son enfant se met vite en colère et passer son temps à lui faire des reproches. Erreur numéro 9, trouver que son enfant a un comportement et des paroles brusques et lui faire vivre la même chose. 

 

Les parents violents ont triplement tort et ils ne le savent pas. 

Certains tapent leur enfant, lui tirent les oreilles pour lui faire changer de comportement et se fourvoient complètement. 

 

D’abord parce qu’ils lui apprennent que quand on aime quelqu’un, on peut lui faire du mal juste parce qu’on est énervé. 

 

Deuxièmement, donner un coup certes stoppe l’action de l’enfant, mais ça ne lui enseigne en rien comment mieux agir. 

 

Enfin, quand leur enfant à 16 ans sera en âge de leur rendre les coups ou de les éviter, ils se retrouveront bien démunis et impuissants. 

 

Oui, garder son sang-froid, répéter et démontrer par l’exemple, c’est long et éprouvant, mais c’est ce qui fonctionne à long terme. 

 

 

Offrez a vos enfants un bon depart dans la vie
PARENTALITÉ CONSCIENTE :10 ERREURS DE PARENTS A ÉVITER. (BEST OF 1) 3

A quel email je vous l'envoie ?

Vous recevrez aussi mes meilleurs conseils pour faciliter les apprentissages. (Désinscription possible d'un clic)

Entrez votre email

pour recevoir gratuitement

"le guide du parent bienveillant & efficace "

Vous recevrez aussi mes conseils quotidiens de parentalité positive. (Désinscription possible d'un clic)

Entrez votre email

pour recevoir gratuitement

"le guide du parent bienveillant & efficace "

Vous recevrez aussi mes conseils quotidiens de parentalité positive. (Désinscription possible d'un clic)

Entrez votre email

pour recevoir gratuitement

"le guide du parent bienveillant & efficace "

Vous recevrez aussi mes conseils quotidiens de parentalité positive. (Désinscription possible d'un clic)

A quel email je vous l'envoie ?

Vous recevrez aussi mon guide du parent bienveillant et efficace et mes meilleurs conseils par email. Désinscription d'un clic possible.

A quel email je vous l'envoie ?

Vous recevrez aussi mon guide du parent bienveillant et efficace et mes meilleurs conseils par email. Désinscription d'un clic possible.

A quel email je vous l'envoie ?

Vous recevrez aussi mes meilleurs conseils pour faciliter les apprentissages. (Désinscription possible d'un clic)

A quel email je vous l'envoie ?

Vous recevrez aussi mon guide du parent bienveillant et efficace et mes meilleurs conseils par email. Désinscription d'un clic possible.

A quel email je vous l'envoie ?

Vous recevrez aussi mon guide du parent bienveillant et efficace et mes meilleurs conseils par email. Désinscription d'un clic possible.

Entrez votre email

pour recevoir gratuitement

"le guide du parent bienveillant & efficace "

Vous recevrez aussi mes conseils quotidiens de parentalité positive. (Désinscription possible d'un clic)

A quel email je vous l'envoie ?

Vous recevrez aussi mon guide du parent bienveillant et efficace et mes meilleurs conseils par email. Désinscription d'un clic possible.

A quel email je vous l'envoie ?

Vous recevrez aussi mon guide du parent bienveillant et efficace et mes meilleurs conseils par email. Désinscription d'un clic possible.